SURF PREVENTION : Santé et Surf
Surf Prévention sur facebookSurf Prévention sur TwitterVidéos Surf Prévention sur VimeoVidéos Surf Prévention sur Youtube
Surf prévention

Surf contre vague à l'âme
Niveau de risque

LA FRANCE EST L’UN DES PAYS LES PLUS GRANDS CONSOMMATEURS DE MÉDICAMENTS PSYCHOTROPES (ANTIDÉPRESSEURS, CALMANTS, SOMNIFÈRES) AU MONDE. UNE DES EXPLICATIONS À CE TRISTE RECORD EST QUE LES PATIENTS CROIENT (ET CERTAINS LABORATOIRES PHARMACEUTIQUES FONT CROIRE) À LA PILULE DU BONHEUR QUI RÉSOUT TOUT. AVANT DE VOULOIR APPORTER UNE RÉPONSE CHIMIQUE À SES PROBLÈMES PSY, POURQUOI NE PAS SUIVRE DES CONSEILS D’HYGIÈNE DE VIE, COMME SE METTRE AU SURF PAR EXEMPLE ?

A en croire ceux qui surfent, l’effet est radical. Satisfait ou remboursé. Les surfeurs prétendent que dès qu’ils vont à l’eau, tous leurs soucis se dissolvent dans l’océan, même après la journée la plus pénible. Le flegme, pour ne pas dire la nonchalance, de nombreux surfeurs ne donne pas l’impression qu’ils soient de grands stressés. On peut trouver des explications un tant soit peu scientifiques à ce phénomène.

Luminothérapie. Les surfeurs vivent leur passion au grand air et bénéficient de la lumière solaire qui est connue pour apporter bonne humeur et vitalité. La luminothérapie est d’ailleurs utilisée pour lutter contre la dépression saisonnière : les patients se mettent devant une lampe spéciale qui reproduit la lumière visible du soleil (sans les UV). Il n’y a pas besoin de se déshabiller et il suffit de garder les yeux ouverts pendant quelques minutes. Mais c’est quand même mieux de profiter de la lumière naturelle !

Effets bénéfiques des bains de mer. On plongeait autrefois les patients atteints de troubles psychiatriques dans les eaux de la Grande Plage de Biarritz qui s’appelait alors la « Côte des Fous » car on croyait aux vertus sédatives des bains de mer. Même si ces méthodes ont été abandonnées, on peut se demander si elles n’avaient pas une certaine efficacité.

Endorphines. Pendant que nous surfons, le cerveau libère des endorphines qui sont des substances proches de la morphine. Elles atténuent le stress, les douleurs et procurent une sensation de plaisir qui peut aller jusqu’à l’extase pendant une session intense.

Le surf nous permet de nous évader et de penser à autre chose qu’à nos tracas quotidiens ne serait-ce que le temps d’une session. Notre regard se perd à l’horizon, notre esprit s’apaise dans les vagues et tout notre corps se libère quand on se met à glisser sur notre planche. Les sensations uniques et le bien-être que nous apporte le surf sont difficiles à faire comprendre aux non initiés qui nous prennent pour des illuminés… jusqu’au jour où ils essayent à leur tour.

Le surf peut avoir un effet d’antidépresseur, de calmant mais aussi de somnifère ! Peu nombreux sont ceux qui, après une longue journée de surf, auraient besoin de prendre un cacheton ou des gouttes pour tomber de sommeil.

A retenir

Si vos difficultés persistent malgré une bonne hygiène de vie, consultez votre médecin traitant ou un psychiatre qui pourront vous orienter vers un psychanalyste ou un psychologue ou prescrire un traitement adapté si nécessaire.

N.B.: en cas de pathologie psychiatrique caractérisée, un traitement psychotrope est le plus souvent indispensable.

IMPRIMER LA FICHEENVOYER A UN(E) AMI(E)

Quand l'Océan nous fait oublier nos soucis...
...on voit la vie en rose !
Qui sommes-nous ? - © Surf Prévention - Mentions légales - Une réalisation Webplanete.com