SURF PREVENTION : Santé et Surf
Surf Prévention sur facebookSurf Prévention sur TwitterVidéos Surf Prévention sur VimeoVidéos Surf Prévention sur Youtube
Surf prévention

Les irritations du surfeur
Niveau de risque

LES IRRITATIONS DE LA PEAU DU SURFEUR PAR LE MAILLOT OU LA COMBINAISON SONT FRÉQUENTES ET PEUVENT RENDRE LES SESSIONS TRÈS DOULOUREUSES. HEUREUSEMENT, IL EXISTE DES MOYENS DE PRÉVENTION DE CES DÉSAGRÉMENTS ET UN TRAITEMENT ADAPTÉ.

Les irritations de la peau sont un problème récurrent chez les surfeurs. Elles se manifestent le plus souvent par des rougeurs qui brûlent légèrement et des excoriations. Les irritations sont causées par le frottement de la peau avec l’intérieur de la combinaison et touchent surtout le cou, les épaules ou les aisselles, très mobiles à la rame. 

Le contact avec les coutures irrite ces zones, surtout s’il s’agit de surcoutures intérieures. Préférez les combinaisons avec coutures à plat, collées ou externes. 

Pour éviter que le néoprène ne devienne trop rêche, rincez la combinaison à l’eau douce (évitez l’eau chaude) sur ses deux faces immédiatement après chaque session : ne la laissez pas moisir dans un sac…. Laissez-la sécher à l’envers, à l’air libre à l’abri du soleil qui peut endurcir et craqueler le néoprène. Ne la mettez jamais dans un sèche-linge.

Il est possible d’appliquer de la vaseline ou de la crème cicatrisante type Ialuset sur les irritations pour vous soulager mais seul l’arrêt du surf durant quelques jours permettra leur cicatrisation. Pour les prévenir, il faut toujours porter un top fin avec manches sous la combinaison. Ce n’est pas pour rien que les tops sont appelés « rash guards » (qui protègent des rougeurs) par les anglo-saxons…

Les maillots trop longs sont également pourvoyeurs d’irritations dans l’entrejambe à cause des frottements de la toile et de ses coutures. Même si ce n’est pas très tendance, choisissez un maillot court remontant au-dessus des genoux sans coutures intérieures, ou optez pour le bon vieux slip de bain. Vous serez plus à l’aise pour surfer et vous lancerez peut-être une nouvelle mode ! 

Il existe aussi des boardshorts étudiés pour limiter les irritations abdominales à la rame.



Remarque importante : on peut aussi développer de véritables allergies cutanées aux combinaisons. Les fabricants utilisent en permanence de nouvelles matières et on peut devenir allergique à l’un des composants du néoprène ou des colles utilisées. 

Une allergie cutanée peut se manifester sous la forme d’un eczéma de contact. Les symptômes sont des plaques rouges à contours émiettés qui grattent, avec des vésicules qui suintent. Il ne faut pas confondre ces signes avec ceux des irritations, même si ces deux problèmes peuvent être intriqués.

Vous diagnostiquerez vous-même une allergie si les lésions disparaissent quand vous arrêtez de mettre votre combinaison et si elles reviennent au moindre nouveau contact. Le meilleur traitement sera de ne plus la mettre. 

Consultez votre médecin traitant ou un dermatologue pour lui montrer vos lésions. Si l’allergie est confirmée, il vous prescrira un traitement à base de corticoïdes locaux et vous conseillera d’éviter le contact avec tout produit pouvant contenir l’allergène (certains gants, chaussures, vêtements imperméables…), si celui-ci a été identifié par des tests épicutanés. Il faudra retourner au surf shop avec votre combinaison en expliquant que votre médecin a diagnostiqué une allergie. Ils devraient vous l’échanger contre un modèle différent ne contenant pas la substance incriminée et faire remonter l’information aux spécialistes en recherche et développement de la marque. Il n’existe pas forcément d’allergie croisée entre les néoprènes, une combinaison différente fera donc généralement l’affaire. Si vous n’en supportez aucune, il faudra se résigner à surfer en maillot en toute saison, comme à la belle époque où les combinaisons n’existaient pas...

A retenir

- Le plus souvent, le choix d'un maillot ou d'une combinaison étudiée pour limiter les irritations suffira à éviter les irritations.
- Portez un top de protection léger sous votre combinaison.

IMPRIMER LA FICHEENVOYER A UN(E) AMI(E)

Geoffroy Henno a résolu le problème des irritations en surfant (et en tubant !) en slip de bain. Photo Aquashot.
Qui sommes-nous ? - © Surf Prévention - Mentions légales - Une réalisation Webplanete.com