SURF PREVENTION : Santé et Surf
Surf Prévention sur facebookSurf Prévention sur TwitterVidéos Surf Prévention sur VimeoVidéos Surf Prévention sur Youtube
Surf prévention

Le kit securite du surfeur
Niveau de risque

LES SURFEURS SE BLESSENT CAR ILS SONT MAL OU INSUFFISAMMENT ϝQUIPϝS ! AU MϝME TITRE QUϝUN BON OUVRIER A DE BONS OUTILS, UN SURFEUR QUI SE RESPECTE DEVRAIT POSSϝDER LE MATϝRIEL RUDIMENTAIRE POUR PRϝVENIR PETITS ET GRANDS MAUX LIϝS ϝ LA PRATIQUE DU SURF.

Les planches de surf occasionnent à elles seules presque 8 traumatismes sur 10 : le surfeur se blesse le plus souvent avec sa propre planche mais également en entrant en collision avec celles des autres surfeurs. En effet, les planches sont souvent trop coupantes, trop dures ou encore trop lourdes. Le surfeur qui veut éviter de se blesser a donc intérêt à choisir une planche aux formes plus arrondies, de volume adapté à son gabarit, légère et de préférence en mousse pour les débutants. 

Les protecteurs de nose devraient être utilisés sur tous les avants pointus pour diminuer la profondeur et la gravité des plaies qu’ils occasionnent.

6 plaies sur 10 sont dues à un aileron trop acéré alors qu’il existe des dérives beaucoup moins coupantes : dérives flexibles pour les débutants et les enfants, ou sécurisées par des bords souples pour les surfeurs plus expérimentés.

Le leash est également impliqué dans bon nombre d’accidents. Il faut choisir un leash de taille adaptée, d’autant plus long que la planche est grande et que les vagues sont grosses. Les systèmes pour détacher facilement le leash sont un plus pour pouvoir se tirer d’affaire au cas où il vous bloquerait sous l’eau après s’être coincé dans un rocher par exemple. Il reste encore des progrès à faire au niveau de l’élasticité du leash pour empêcher le retour de la planche vers le surfeur après une chute ainsi qu’au niveau de la consistance de la corde pour éviter qu’elle n’occasionne des traumatismes quand elle s’enroule autour d’un membre. N.B. : il faut éviter de retenir la planche par le leash quand on passe sous une vague.

Les surfeurs sont parmi les derniers Mohicans des sports de glisse à pratiquer leur sport sans protection. Rares sont les surfeurs à porter un casque alors qu’une étude a montré que plus de la moitié des traumatismes liés à la pratique du surf touchent la tête. Les skateurs, les snowboardeurs, les kite-surfeurs s’y sont mis depuis longtemps mais les surfeurs font encore de la résistance car ils ne conçoivent pas le risque élevé de traumatismes crâniens qu’ils encourent. Il existe pourtant des casques peu gênants qui protègent des contusions et des plaies du cuir chevelu consécutives à des chocs de faible intensité.

 

Les bodyboardeurs se blessent forcément moins souvent avec leur planche. Mais quand ils se jettent dans un shore break, un casque ne suffit pas à les protéger des traumatismes crâniens et cervicaux qui peuvent survenir en cas de contact avec le fond. La plus grande prudence s’impose pour les riders intrépides qui se risquent dans le shore break.

 Parmi les accessoires indispensables figurent également :

- Une crème solaire d’indice élevé à appliquer régulièrement sur les parties du corps non recouvertes par le lycra ou la combinaison. Tout le monde doit utiliser une protection solaire adaptée à son type de peau et renouveler les applications entre chaque session et au minimum toutes les 2 heures.

- Des lunettes solaires de protection maximale anti-UV à utiliser sur la plage par temps ensoleillé mais également nuageux quand l’indice UV est élevé. La réverbération sur l’eau fait que le soleil est encore plus agressif quand nous surfons. Il existe des lunettes étanches à verres polarisés spécialement conçues pour les sports de glisse.

- Des protections d’oreille sont nécessaires pour préserver les conduits auditifs des surfeurs et ainsi les prémunir des otites externes (fréquentes quand l’eau est chaude et polluée) et des traumatismes tympaniques (qui peuvent survenir par contact violent d’une vague contre l’oreille). Les protections d’oreille permettent également de prévenir la redoutable exostose : il s’agit d’un rétrécissement progressif du conduit auditif externe par épaississement osseux au fil des années de pratique, à cause de l’exposition répétée à l’eau froide et au vent. Pour prévenir ces pathologies, il existe tout un choix de bouchons en silicone souple ou en plastique disponibles en surf-shop ou en pharmacie. Il est possible de se faire fabriquer des bouchons sur mesure chez un audioprothésiste ou de protéger ses oreilles avec un bandeau en néoprène.

 

Les industriels n’ont pas encore saisi tout l’intérêt de développer davantage de produits sécurisés à destination des surfeurs. Il y a de gros efforts à fournir en recherche et développement pour proposer aux pratiquants les planches les plus sûres, les casques les plus ergonomiques et les accessoires de protection les plus performants.

A retenir

A ne pas oublier quand on va surfer en �t� :
- Cr�me solaire d�indice maximal r�sistante � l�eau +/- stick solaire labial.
- Lycra manches longues pour prot�ger efficacement le haut du corps du soleil.
- Une bouteille d�eau min�rale pour s�hydrater r�guli�rement entre les sessions et pr�venir les risques de coup de chaleur sur la plage.
- Un casque en cas de session sur fond rocheux ou quand il y a beaucoup de monde � l�eau � cause du risque �lev� de collisions.
- Compresses st�riles, d�sinfectant (B�tadine �, Biseptine �, Dakin ��) et pansements pour soigner imm�diatement une plaie avant de la montrer � un m�decin.
- Pr�servatifs : la pr�vention se rel�che dans le domaine des Maladies Sexuellement Transmissibles alors qu�il est plus vital que jamais de sortir couvert !
- Un exemplaire du Surfers� Survival Guide pour avoir une id�e de la conduite � tenir en toutes circonstances�

IMPRIMER LA FICHEENVOYER A UN(E) AMI(E)

Ne partez jamais � la plage sans une cr�me solaire waterproof. �iStockphoto
N'h�sitez pas � porter un casque et casquez vos enfants pour surfer. Copyright iStockphoto.
Exemple de bouchons d'oreilles adapt�s au surf pour pr�venir les otites externes et l'apparition de l'exostose (D.R.). Vid�o ci-dessous : sortez couverts !
Qui sommes-nous ? - © Surf Prévention - Mentions légales - Une réalisation Webplanete.com